Pic, Puits et Étang

[Pic, Puits et Étang]

Quand j’aperçois ton

Visage,

Je rêve à

La Forêt de mon

Enfance

– Pure, Loyale,

Renaissante.

Quand j’entends ta

Voix,

Doucement je songe à ton

Aurore

– Transparente, Gravée,

Aimante.

Quand je t’écris, je m’envole sur les branches des découvertes aisées, entrelacs et nids de rêves, songes et pensées.

Revenir, c’est partir, là où la Destination Œuvre.

[Œuvre: Aleksey Savrasov, 1850]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s